CADRE DE VIE ET ENVIRONNEMENT
 

Les sites naturels de compensation (SNC)

 

Les SNC sont des outils de restauration ou de développement d’éléments de biodiversité destinés à compenser les atteintes prévues ou prévisibles à la biodiversité occasionnées par la réalisation de projets (de travaux, d’ouvrages, de constructions, d’aménagements…) ou par la mise en œuvre de documents de planification (schémas, plans, programmes…).

En quelques phrases :
Les sites naturels de compensation (SNC) sont des outils de mise en œuvre des obligations de compensation qui s’imposent à certains des porteurs de projets ou documents de planification, du fait des atteintes prévues ou prévisibles à la biodiversité générés par leurs projets ou documents.
Parmi les différentes options possibles, une personne soumise à une obligation de mettre en œuvre des mesures de compensation des atteintes à la biodiversité peut en effet remplir cette obligation en faisant l’acquisition d’unités de compensation dans le cadre d’un SNC.

Dans les conditions définies par le code de l’environnement, les sites naturels de compensation peuvent être mis en place par des personnes publiques ou privées, après agrément par l’État.

Les sites naturels de compensation ainsi agréés doivent notamment :

  • Permettre une mise en œuvre des mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité pour lesquelles l’agrément a été sollicité avant la mise en vente des unités de compensation correspondantes ;
  • Faire l’objet d’un suivi et d’une évaluation des mesures mises en œuvre et de leur efficacité ;
  • Faire l’objet d’un rapport annuel retraçant, entre autres, le suivi et l’évaluation des mesures mises en œuvre et de leur efficacité, ou encore le suivi des unités de compensation vendues…

Nota bene : dans tous les cas, le maître d’ouvrage auquel s’impose l’obligation de compenser une atteinte à la biodiversité reste seul responsable à l’égard de l’autorité administrative qui a prescrit ces mesures de compensation.

Textes de référence :
Principalement les articles L. 163-1, L. 163-3, L. 163-4 et D. 163-1 à D. 163-9 du code de l’environnement

Dernière(s) évolution(s) de ces textes :

  • Décret n° 2017-264 du 28 février 2017 relatif à l’agrément des sites naturels de compensation ;

Date de mise à jour :
Cerema, Sarah Olei - 12/06/2020

Aidez nous à améliorer notre site :
en déposant vos observations via notre formulaire de contact

 
 
 
 
Fiche Thématique du CGEDD
publié le 21 décembre 2017
Fiche thématique de 4 pages publiée en décembre 2017 par la direction de l’eau et de la (...)
 
Décrets n° 2017-264 et 265 du 28 février 2017 relatif à l’agrément des sites naturels de compensation
publié le 21 décembre 2017
Décrets définisseant les modalités de délivrance de l’agrément des sites naturels de compensation. (...)